faux-monnayeur


faux-monnayeur

faux-monnayeur [ fomɔnɛjɶr ] n. m.
• 1332; de 1. faux et monnayeur
Personne qui fabrique de la fausse monnaie. Fig. « Ces faux-monnayeurs en dévotion » (Molière). « Les Faux-Monnayeurs », roman de Gide.

faux-monnayeur, faux-monnayeurs nom masculin Personne qui commet le crime de fausse monnaie. ● faux-monnayeur, faux-monnayeurs (synonymes) nom masculin Personne qui commet le crime de fausse monnaie.
Synonymes :

faux-monnayeur
n. m. Personne qui fabrique de la fausse monnaie. Des faux-monnayeurs.

⇒FAUX-MONNAYEUR, subst. masc.
Fabricant de fausse monnaie, de faux billets de banque. On arrachoit les yeux aux voleurs d'église et aux faux-monnoyeurs (CHATEAUBR., Ét. ou Disc. hist., t. 3, 1831, p. 393). [La loi] acquitte le faux-monnayeur livrant son complice (BARRÈS, Appel soldat, 1900, p. 254) :
Il [Gide] souhaite, lui aussi, écrire un long roman touffu, chargé d'épisodes. Il m'en dit le sujet : un groupe d'enfants dévoyés, qu'un hasard mettra en relations avec une bande de faux-monnayeurs...
MARTIN DU G., Notes Gide, 1951, p. 1371.
P. métaph. ou au fig. Quel serment frappé à votre effigie allez-vous mettre en circulation ici, vous [Louis Bonaparte], le faux monnayeur de l'honneur! (HUGO, Actes et par., 2, 1875, p. 38). On ne peut aujourd'hui (...) condamner le capitalisme sans condamner le communisme ou opter l'un pour l'autre, ces deux faux-monnayeurs mettant en circulation exactement la même monnaie de singe (CENDRARS, Lotiss. ciel, 1949, p. 193).
REM. Faux-monnayage, subst. masc., au fig. Le malentendu de l'apparence conforme est pourtant ce qui fait réussir le faux-monnayage moral, la tricherie morale (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 148).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762 et 1798 (sans trait d'union), puis 1932 (avec trait d'union). Au plur. des faux-monnayeurs. Étymol. et Hist. 1332 faux monnoyeurs (doc. ds GDF. Compl., s.v. monnayeur). Composé de faux1 et de monnayeur; cf. ca 1300 faus moniiers (Livre Roisin, éd. R. Monier, § 172). Fréq. abs. littér. :83.

faux-monnayeur [fomɔnɛjœʀ] n. m.
ÉTYM. 1332; de 1. faux, et monnayeur.
Celui qui fabrique de la fausse monnaie. || La police a découvert une officine de faux-monnayeurs.Fig. || « Ces faux-monnayeurs en dévotion » (Molière, Tartuffe, 1er placet). || Les Faux-monnayeurs, roman d'A. Gide (où il est également question d'une histoire de fausse monnaie).
0 À vrai dire, c'est à certains de ses confrères qu'Édouard (le romancier) pensait d'abord, en pensant aux faux-monnayeurs (…) Mais l'attribution s'était bientôt considérablement élargie (…) Les idées de change, de dévalorisation, d'inflation, peu à peu envahissaient son livre (…)
Gide, les Faux-monnayeurs, II, III.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Faux-monnayeur — Faux monnayage Le faux monnayage est la contrefaçon de monnaie, et, sur le plan légal et judiciaire, le crime consistant à fabriquer, à détenir ou à utiliser de la fausse monnaie. Sommaire 1 Historique 2 Mesures préventives 3 Mesures répressives …   Wikipédia en Français

  • faux-monnayeur — (fô mo nè ieur) s. m. Voy. monnayeur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FAUX-MONNAYEUR — n. m. Celui qui fabrique de la fausse monnaie, des faux billets de banque …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • La Fille du faux-monnayeur — est un film muet français réalisé par Louis Feuillade sorti en 1907. Lien externe La Fille du faux monnayeur sur l’Internet Movie Database Version plus complète en anglais …   Wikipédia en Français

  • monnayeur — [ mɔnɛjɶr ] n. m. • monayeur 1530; monnoyeur 1332; de monnayer 1 ♦ Rare Ouvrier qui travaille à la fabrication de la monnaie de l État. Cour. Faux monnayeur. ⇒ faux monnayeur. 2 ♦ (1980) Appareil permettant de faire automatiquement la monnaie. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • faux — faux, fausse 1. (fô, fô s ) adj. 1°   Qui n est pas vrai, qui est contraire à la réalité. Ce qu il dit est faux. Il n y a rien de plus faux. Un faux exposé. De faux rapports. •   Crains tu si peu le blâme et si peu les faux bruits ?, CORN. Cid,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • faux-monnayeurs — ● faux monnayeur, faux monnayeurs nom masculin Personne qui commet le crime de fausse monnaie. ● faux monnayeur, faux monnayeurs (synonymes) nom masculin Personne qui commet le crime de fausse monnaie. Synonymes : faussaire …   Encyclopédie Universelle

  • faux — 1. faux, fausse [ fo, fos ] adj. et n. m. • fals 1080; puis faus; lat. falsus, p. p. adj. de fallere « tromper » I ♦ Adj. 1 ♦ Qui n est pas vrai, qui est contraire à la vérité (pensable, observable). Une fausse opinion, un faux axiome. Avoir des… …   Encyclopédie Universelle

  • monnayeur — (mo nè ieur) s. m. 1°   Celui qui travaille à la monnaie de l État. •   Un général éloigné de la cour était il revêtu de la pourpre impériale par ses troupes, les monnayeurs qui suivaient l armée pour fabriquer les espèces destinées au payement… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FAUX — AUSSE. adj. Qui n est pas véritable, qui est trompeur, contraire à la vérité, à la réalité. Cela est faux. Il n y a rien de si faux, de plus faux. Il est faux que vous m ayez vu là. Chose fausse. Fausse nouvelle. Faux avis. De faux rapports. Faux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.